Entreprises Environnement Alsace

Valorisation locale du papier grâce à l’écologie industrielle

Depuis 2013, environ 25 entreprises du Port Autonome de Strasbourg travaillent ensemble afin d’identifier quelles synergies les réunissent et leur permettraient de diminuer leur impact environnemental tout en réduisant leurs coûts.

Le premier aboutissement de ces réflexions est un engagement de 7 d’entre elles vers une valorisation locale de leurs déchets cellulosiques :

« PAPIER-CARTON : ROULEZ-MOINS, RECYCLEZ DANS LE COIN »

Ainsi cette démarche d’écologie industrielle montre qu’il est réellement possible de faire des déchets des uns, la matière première des autres.

C’est la papeterie Blue Paper qui transformera ces déchets en nouveaux cartons. Karima Chakri, responsable qualité-hygiène-sécurité-environnement de Blue Paper souligne ainsi que son « engagement dans ce projet traduit une volonté de long terme de la société Blue Paper de promouvoir l’économie circulaire ».

De son côté, Jean-Pierre Chassard, directeur technique de SIL Fala indique : « si, dès le départ, nous étions conscients que les gains économiques derrière cette action seraient négligeables pour une entité comme SIL Fala, nous souhaitions cependant nous engager dans ce groupe de travail afin de réduire notre impact environnemental par la réduction des transports ».

La charte est l’une des réalisations concrètes de la démarche d’écologie industrielle lancée en 2013 et aujourd’hui portée par le Groupement des usagers des ports de Strasbourg avec le soutien du Port autonome de Strasbourg, de l’Eurométropole de Strasbourg, de la Région Grand Est et de l’ADEME.

Cette démarche d’écologie industrielle, animée par l’association Idée Alsace, vise à faire de la zone portuaire un accélérateur de compétitivité des entreprises qui y sont implantées grâce à la mise en place de synergies industrielles, tout en contribuant à la sobriété de ce territoire.
Pour Olivier Weymann, directeur de l’usine de Soprema, il s’agit de « démontrer qu’il est possible de développer des synergies collaboratives entre industriels et de privilégier des boucles plus
courtes, favorables pour les entreprises de la zone ».

Dans le même esprit, Yves Bachmann, directeur méthodes et maintenance de Punch Powerglide, précise : « notre participation s’inscrit dans une volonté de mieux nous intégrer dans le port et de trouver des synergies et partenariats avec d’autres entreprises. L’ouverture du projet EIT à d’autres entreprises contribuera à multiplier ces opportunités ».

 

Effectivement toutes les entreprises installées au sein du PAS sont invitées à rejoindre cette démarche afin de bénéficier des synergies identifiées et déjà mises en œuvre pour certaines.

 

Plus d’informations sur la charte « papier-carton » : fiche-retex-carton-1-page

Laisser un commentaire





* Champs obligatoires

Inscription à la Newsletter

Veuillez saisir votre adresse mail

Dernières actualités